Strona:Archiwum Wróblewieckie - Zeszyt III (plik mały - 1 str. na 1str. pdf-u).pdf/205

Ta strona została przepisana.


V.
Nr. 26.
St. Petersbourg ce 16. Xbre 1796.

Je suppose que tu sais déjà, par la lettre que j’ai écrite le dernier courrier à Mme. Stanislas, que dorénavant ma correspondance sera hebdomadaire, alternativement pour elle et pour toi. C’est aujourd’hui ton tour, ma chère Krysia.
Tout le monde me félicite sur certains ordres expediés au Sénat, par lesquels je dois étre remis en possession de toutes mest terres sequestrées. Ces ordres ne m’ont pas encore élé annoncés. On ne m’a communiqué qu’ une decision du Sénat, qui porte que les mille paysans dont l’Empereur m’a généreusement gratifié, me sont assignés dans les gouvernements de Kursk et d’Orelsk.
Comme tu hérite de ce bienfait, je te conseille de jetter un coup d’oeil sur la carte. C’est une manière bien agréable d’apprendre la géographie d’un Empire.
Je souffre que ma santé ne m’a pas permis jusqu’ à present de rendre mes hommages à l’Empereur. Je compte cependant m’en acquitter cette semaine, au risque de ne pas m’en tirer aussi bien que je le désirerais.
L’époque d’un deuil est triste partout; mais elle est entremelée par le nouveau Souverain de tant de traits de justice, de bienfaisance et de générosité, que les jouisen es morales, l’emportent sur les sensations lugubres. – Une magnifique pompe funéraire a ue lieu mardi passé. C’était le transport des cendres de Pierre III au chateau, d’oû elles seront deposées aujourd’ hui avec la defunte Impé-